Devis diagnostic immobilier



Offres spéciales

  • ERNT gratuit : Réalisez vous même votre état des risques naturels et technologiques ou utilisez notre service ERNT en ligne.

Répondre à la problématique de logement des salariés 20/02/2013

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a inauguré à Rennes le 73eme Congrès de l’union sociale de l’habitat, en décrétant une mobilisation générale pour le logement social. Est-ce vraiment une solution ? Une simple analyse de la structure du parc locatif met en évidence que la majorité des ménages devra se tourner vers le parc privé pour se loger. En effet, si 39 % du parc locatif est constitué d’HLM, seul 10 % de ce parc se libère chaque année. Sachant que 1.7000.000 ménages sont en attente d’un logement social et qu’une partie est attribuée chaque année au cas d’urgence, on comprend rapidement que les salariés n’ont d’autres choix que de se tourner vers le parc privé.

 

Lors du 73eme congrès des HLM de Rennes, le Premier Ministre Jean Marc Ayrault, dans son discours d’ouverture, a décrété une mobilisation générale pour le logement social. Dans ce même discours, il a lançait un appel aux investisseurs institutionnels pour qu'ils investissent à nouveau dans le parc privé et augmentent ainsi l’offre locative disponible.

 

Chaque année, plus de 1.800.000 logements se libèrent dans le parc privé, soit 81 % de l’offre locative globale. Par ailleurs, ce parc répond particulièrement à la demande des jeunes actifs, plutôt concentrée sur les T1 et T2 qui représentent 45 % du parc locatif privé en 2011, alors que le parc social est lui surtout composé de grands logements (75 % de 3 pièces et plus).

Même si le niveau de loyers de certains secteurs (Paris, Côte d’Azur, Le Genevois, …) exclut les salariés des classes moyennes qui habitent en périphérie de ces zones tendues, la location dans le parc privé reste la meilleure solution pour loger les salariés.

 

Logement : problématique majeure pour les entreprises


40 % des entreprises se déclarent affectées par les difficultés de logement de leurs salariés. Ce chiffre, issu d’une étude du Crédoc d’avril 2012 initiée par le MEDEF, résume, à lui seul, l’enjeu économique majeur du logement des salariés pour les entreprises. Ainsi, 23 % des établissements déclarent avoir des soucis de recrutements liés à la problématique du logement.

 

La mobilité professionnelle est fortement ralentie car les ménages hésitent à déménager pour éviter une hausse de leurs dépenses de logement. C’est ce que confirme une étude « Consommation et mode vie » du Crédoc de juillet 2011 qui révèle que 70 % des salariés interrogés préfèrent refuser un nouvel emploi si cela occasionne un surcoût financier en termes de logement.

 

Conscients que le parc social ne suffit plus à loger les salariés, de plus en plus d’entreprises et la plupart des CIL (Comité Interprofessionnel du Logement) tentent d’apporter des solutions pour aider leurs salariés à se loger dans le parc privé : information sur les aides disponibles, prise en charge de la caution, garantie de loyers, partenariat avec LocService pour trouver une location sans frais d’agence, etc.

 

Il semblerait donc logique de favoriser ce marché locatif privé pour augmenter l’offre et mécaniquement diminuer les loyers. Pourtant, l’encadrement des loyers, l’augmentation des plus-values immobilières, l’augmentation de la CSG, et les contraintes du futur dispositif Duflot ne sont certainement pas des signaux très positifs adressés aux propriétaires bailleurs.

 

Par Richard Horbette, fondateur de LocService.pro